Powerhouse

Le nom indique la voie à suivre : “Powerhouse 1” impressionne non seulement par le design pixel de sa façade, mais surtout par sa fonction de génération d’énergie.

L’ídée :
construire un bâtiment à seulement trois degrés de latitude en dessous du Cercle polaire, mais produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme (calculé sur au
moins 60 ans).

Les exigences :
concept de bâtiment intégré incluant tous les paramètres énergétiques pour la fabrication du matériau de construction, pour la construction, l’exploitation et la démolition du bâtiment, le recyclage et l’élimination, par rapport à la production d’énergie intégrée du bâtiment.

La technologie :
une forme de bâtiment optimisée pour l’utilisation du rayonnement solaire, avec une façade à double peau dans un design pixel permettant d’utiliser l’énergie solaire de manière passive et active sur l’ensemble du bâtiment. Construction modifiée de fenêtres à battants, pratiquement de qualité maison passive, avec enveloppe transparente ou
panneaux photovoltaïques intégrés ; système de mur-rideau qualité maison passive dans l’atrium. Résultat : besoin d’énergie : 21 kWh/m², production d’énergie : 49 kWh/m².

Powerhouse 1 est un projet conjoint entre Entra Eiendom (société de gestion immobilière), Skanska (entreprise de construction), Snøhetta (bureau d’architectes), Zero (organisation environnementale) et WICONA. L’entreprise de systèmes d’aluminium, basée à Ulm, a été impliquée dès la planification initiale en 2011, en apportant sa contribution en tant qu’experte de la technologie des façades et des fenêtres pour les bâtiments à énergie zéro (ZEB). C’est durant la phase de planification que le slogan architectural (modifié) “la forme accompagne l’environnement”
est apparu.

À partir d’une forme sphérique, le design de la façade du bâtiment a été adapté jusqu’à obtenir le rayonnement solaire optimal et un maximum de production d’énergie grâce à l’enveloppe équipée de panneaux photovoltaïques intégrés dans le bâtiment (BIPV). Les concepteurs ont ensuite développé un toit avec une pente de 26° orientée vers le sud, en “découpant” simplement la partie supérieure de la sphère. Le cœur du bâtiment comporte un atrium cylindrique qui inonde de lumière les pièces par l’intérieur. Un système de mur-rideau classique a été utilisé ici, à partir du système WICTEC 50 HI de WICONA, avec des élévations de profilés aérodynamiques et une superstructure en bois.

Le reste de la façade extérieure a été structuré à partir d’un design pixel, avec un motif de trame régulière. La répartition des différents points entre vitre transparente et panneaux photovoltaïques opaques permet de faire la meilleure utilisation possible de la lumière, de manière active ou passive, pour chaque partie du bâtiment. Le standard d’isolation de la façade extérieure correspond à celui d’une maison passive et est même inférieur dans plusieurs zones du bâtiment. La zone transparente de la double façade est un type de construction modifié avec fenêtres à battants, réalisé à partir de fenêtres et enveloppes standard depuis le système WICLINE 75 evo, séparés par un espace optimal (dans lequel est également intégré un pare-soleil) pour le climat local de Trondheim. Le vitrage de parapet des BIPV se trouve en avant de la zone de façade opaque de la construction en bois sur presque tout le bâtiment. La ventilation arrière des éléments de BIPV est intégrée par le biais d’entrées et de sorties d’air pratiquement invisibles sur la double façade. L’énergie dissimulée dans le bâtiment (appelée “énergie grise”) est estimée à 22 kWh/m² par an. Par rapport à un immeuble de bureaux conventionnel de taille similaire, les économies d’énergie s’élèvent annuellement à environ trois millions de kWh.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies. En savoir plus ici.
J’accepte que mes données soient collectées sur Google et utilisées à des fins d’analyse de votre activité de navigation.