Visite de presse du siège social WICONA à Ulm et du centre d'essais européen de Bellenberg

Dossier de presse "Visite du siège social à Ulm et du centre d'essais de Bellenberg"

WICONA, concepteur-gammiste spécialisé dans les systèmes aluminium haut-de-gamme pour fenêtres, portes ou façades, possède une large gamme de produits, complétée par des solutions répondant à des demandes spécifiques grâce à une expertise acquise depuis plus de 60 ans. L’entreprise a été fondée en 1948 dans la ville allemande d’Ulm. C’est aujourd’hui une marque du Groupe Sapa.

Historique

En 1820 à Ulm, Philipp Jakob Wieland se lance dans la fabrication d’objets en laiton. Avec la révolution industrielle, la famille Wieland prospère dans la petite ville allemande. A la fin des années 1940, la production de lances à eau pour les pompiers ne suffit plus et la société Wieland, devenue Wieland Werke, fonde la marque WICONA, acronyme pour Wieland Construction Aluminium. Elle est déposée en 1952.

De sa création à la fin des années 1960, les points de vente se multiplient partout en Allemagne de l’Ouest et en Autriche, dans des villes comme Munich, Stuttgart ou Vienne. A la fin des années 1960, WICONA arrive en France grâce un contrat de commercialisation entre Wieland et les Etablissements Descours et Cabaud, une entreprise lyonnaise. L’aventure française de WICONA commence donc en 1967 au Vénissieux, mais également à Marseille et à Bonneuil-sur-Marne.

Dans les années 1970-1980, des points de vente voient le jour un peu partout en Europe : en Suisse, au Danemark, en Espagne et dans le nord de l’Italie.

En 1989, le bureau d’étude d’Ulm gère 20 réseaux de distribution dans le monde.

En 2001, WICONA est présente dans 19 pays, sur 4 continents. La petite filiale allemande de Wieland Werke est devenue une marque internationale forte, intégrée à partir de 1991 au groupe mondial Norsk Hydro, puis en 2013 dans le groupe Sapa.

Dans le même temps, le partenariat avec la France a porté ses fruits. En 1969, WICONA participe pour la première fois au salon Batimat. Dans les années 2000, le siège social français quitte Lyon pour Toulouse et le Soissonnais accueille à Courmelles un site logistique de la marque, en plus de celui de Bonneuil-sur-Marne.

Ce site Internet utilise des cookies. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité