Médiathèque La Source - Le Bouscat (33)

Le contexte : un signal urbain fort
C’est LA place du Bouscat. Avec la mairie, l’église et ses platanes, elle incarne le centre de cette ville de la Communauté urbaine de Bordeaux. Il allait de soi d’y loger un équipement comme la médiathèquemaison de la vie écocitoyenne et associative. Sa valeur ajoutée culturelle et d’innovation, son ouverture à tous les publics et son rôle de marqueur identitaire fort en font un élément clé de la remodélisation urbaine et paysagère du centre-ville. Il était moins évident d’intégrer avec subtilité un geste architectural sur cette parcelle étroite en fond de place. Pari réussi par l’Atelier d’architecture King Kong. Deux ans après la pose de la première pierre, La Source a ouvert en décembre 2015, sobre bloc de béton blanc côté rue, ouvert côté place sur une longue virgule vitrée toute hauteur.

L'enjeu : exigences diverses et façade complexe
Déployé sur 2 831 m2 de surface utile, le bâtiment loge au rez-de-chaussée les espaces publics de la médiathèque et de la maison de la vie écocitoyenne et associative, et à l’étage, les bureaux. Dans une enveloppe de niveau BBC (confortée par des panneaux PV côté rue), l’un des challenges consistait à satisfaire leurs exigences diverses et spécifiques derrière une façade vitrée apparemment uniforme. Côté place, la façade à facettes et de hauteur croissante est exposée nord-est-ouest du fait de sa courbe, longue de 83 m. Dans l’angle, celle de la salle polyvalente exige une performance acoustique renforcée et ses dimensions en trapèze dépassent aussi les standards.

Les solutions WICONA : le sur-mesure du standard
Comment traiter cette complexité dans des limites raisonnables de budget et de temps ? En puisant dans les ressources des gammes Wicona pour les adapter aux contraintes du chantier. La hauteur progressive de la façade a nécessité d’augmenter les longueurs d’épine standard (6,50 m) jusqu’à 7,60 m en passant par des intermédiaires. Pour satisfaire les exigences acoustiques de la salle polyvalente, on a intégré les dispositifs de protection dans les deux doubles murs rideaux. Côté rue, à l’étage des bureaux, une ouverture classique en bande filante trace un horizon sur le béton.

Les bénéfices : harmonie et efficience
Ici, l’efficacité des solutions se mesure à l’épure esthétique de l’ensemble. Le chantier achevé, plus rien ne laisse deviner la diversité des dispositifs derrière les onze poteaux de la façade à facettes et les doubles murs rideaux de la salle polyvalente – dont la performance des parois diffère selon qu’elles sont intérieure (33 dB) ou extérieure (42 dB). Une réussite qui semble couler… de Source !

Ce site Internet utilise des cookies. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité