Le clos d'Aliénor - Le Bouscat (33)

Le contexte : agrandir et moderniser
Pour le groupe Orpea, spécialiste de la prise en charge de la dépendance, notamment de l’accueil des personnes âgées en EHPAD, il s’agissait de grouper deux sites voisins sur un seul, le Clos d’Aliénor, au Bouscat près de Bordeaux, et, ce faisant, d’offrir un équipement moderne à capacité augmentée, pouvant recevoir 94 résidents. Confiée à Lankry Architectes, la mission tenait en 2 étapes : la construction d’un bâtiment (4 450 m2 en R+2) puis la réhabilitation de l’existant (1 600 m2 en R+1). La marge de manoeuvre était littéralement étroite, sur un terrain d’à peine 6 000 m2 doté d’un espace boisé classé. Livrée au printemps 2016, l’extension remplit l’objectif fixé : un lieu de vie « beau, fonctionnel, aux ambiances spacieuses et lumineuses », selon sa directrice, Cécile Viala.

Les enjeux : luminosité et ouverture
Le nouveau bâti organise l’ensemble des services partagés et les deux tiers de l’hébergement. Nécessairement compact, il maximise les apports en lumière naturelle, essentiels pour les résidents souffrant de désorientation comme pour les personnels. Ainsi, d’une part les circulations ouvrent sur un patio central, contrepoint à l’espace boisé extérieur et aux jardins aménagés entre l’extension et l’ancien bâtiment. D’autre part, les chambres sont largement vitrées, avec des fenêtres à allège basse occupant 50% du mur. Enfin, symbole du lien avec la cité, une avancée vitrée plein sud sur rue abrite le restaurant et se hisse au niveau 1 pour faire garde-corps sur la terrasse de l’unité Alzheimer.

Les solutions WICONA : performances à tous les niveaux
Les menuiseries devaient répondre aux performances thermiques, acoustiques et solaires visées par un tel équipement (isolé par l’extérieur). C’est le cas des 150 fenêtres WICLINE 65 à ouvrant caché, dotées d’un limiteur d’ouverture débrayable et posées en applique extérieure. Pour l’avancée côté rue, l’entreprise Richard a mis au point un dispositif de maintien et d’étanchéité qui permet de monter un murrideau MECANO 52 en continu (200 m2) jusqu’à 2,5 m au-dessus du plancher de la terrasse.

Les bénéfices : des espaces bien appropriés
Le nouveau visage du Clôt d’Aliénor séduit et convainc. Non seulement les personnels, les visiteurs et le voisinage, auprès de qui la nouvelle résidence valorise la notion même d’EHPAD. Mais aussi « les résidents installés depuis plusieurs années, qui ont dû déménager de leur chambre et s’adapter à de nouveaux espaces, souligne Cécile Viala. Alors que ce n’était pas évident, ils se sont très bien approprié les nouveaux lieux ».

                                          Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation,
                                         vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus