Centre aquatique Aquamotion - Courchevel (73)

Le contexte : pérenniser le territoire
Déployé sur 15 000 m2 au coeur de la Vanoise et des Trois Vallées, Aquamotion est un équipement hors normes au service d’un double objectif. Offrir aux visiteurs de cette station déjà hautement réputée pour le ski et le hors-ski qu’est Courchevel (Savoie) une « expérience montage encore plus globale », selon le mot de son maire, Philippe Mugnier. Et, ce faisant, donner un coup d’ « accélérateur touristique » générateur d’emplois, propre à pérenniser le dynamisme du territoire. Confié au cabinet d’architecture allemand Auer Weber associé à l’agence Studio Arch (Chambéry), le centre a ouvert mi-décembre 2015 et mérite sa formule d’« espace aquatique de la 4e dimension ».

L'enjeu : intégration maximale
La réflexion des architectes, appuyée sur l’expertise du cabinet d’ingénierie Bollinger Grohmann (Paris), s’est portée sur l’intégration de ce vaisseau de bois, de métal et de verre pour préserver l’environnement et bénéficier du panorama exceptionnel sur l’arc alpin. La toiture en vague épouse la topographie, enneigée l’hiver, végétalisée dès les beaux jours – souci écologique que traduit le choix énergétique (chaudière bois et PAC) et le traitement optimisé de l’eau. La charpente métallique répond au triple défi de charge de neige, de sismicité et de grandes dimensions. Point d’orgue pour irriguer de lumière les 10 000 m2 des espaces ludico-sportif, bien-être, bar-restaurants et boutiques : une longue façade entièrement transparente, élevée sur trois niveaux.

Les solutions WICONA : haute technicité
Principal challenge, la surface vitrée en façade – 2 000 m2 –, a exigé une technicité hors pair liée à la complexité des contraintes de structure. Le système de mur-rideau Mecano 62 s’est imposé, tant pour son ossature adaptée aux grand volumes à poids de remplissage élevé que pour les performances de sa prise en feuillure sécurisée. En outre, on a opté pour l’aluminium des solutions coupe-feu Wictec 50 FP (façade) et Wicstyle 77FP (portes), plus résistant que l’acier en milieu chloré.

Les bénéfices : paris tenus
Au-delà de la réussite esthétique de ces choix et « de la dimension technique de ce chantier, le défi des travaux a résidé dans le respect de l’agenda », explique Benoît Boitte, Directeur des services techniques de la ville de Saint-Bon-Courchevel. « Il était essentiel d’obtenir un clos couvert en septembre 2014, de manière à pouvoir poursuivre les aménagements intérieurs durant l’hiver ». Les solutions WICONA et leur mise en oeuvre étudiée dès l’amont ont contribué à la réussite de ce pari.

Ce site Internet utilise des cookies. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité