Musée-Parc Archéologique du Douaisis - Douai (59)

Le contexte : un voyage de 200 000 ans. Le nouveau Musée Arkéos, né de la volonté de la Communauté d’Agglomération du Douaisis, soucieuse de la protection de son riche patrimoine archéologique (1 500 trésors archéologiques couvrant 200 000 ans de notre histoire), propose un voyage de la Préhistoire à nos jours.

Les enjeux : incarner « le passage du temps »
Sur une Shon de 1 900 m², cette construction HQE sur 2 niveaux offre une visite chronologique où alternent différents espaces flexibles, organisés en séquences dédiées : culturelle, scientifique, pédagogique, ludique.

Le parvis couvert, on accède de part et d’autre à une cafétéria et au hall d’accueil. Lequel dessert : billetterie, librairie, puis une première zone d’exposition temporaire d’où on peut découvrir une partie extérieure traitée en chantier de fouilles, à vocation pédagogique. Au premier niveau, un auditorium peut être exploité en autonomie, et enfin 650 m² d’exposition permanente, longée de la passerelle au dessus de la Scarpe : trait d’union qui incarne le « passage du temps » vers le parc médiéval. En belvédère, l’auditorium et le bâtiment d’exposition à vocation didactique possèdent des façades vitrées qui offrent de nombreux postes d’observation. La scénographie de l’exposition est rythmée sur le principe du carroyage cher aux archéologues et cartographes.

Les solutions WICONA : élégance et lumière
Les façades, généreusement équipées de murs-rideaux Wictec 50 à triple vitrage, ont fait la part belle à la lumière naturelle et à la transparence. Elles appellent le regard du visiteur et favorisent le dialogue entre les différentes composantes du site. Au sud, des vitrophanies illustrent différentes scènes de vie issues de séquences de notre histoire. Ailleurs, plusieurs zones verticales de béton ont été matricées avec une sérigraphie de photos de fouilles dont les aspects de la sédimentation jouent au fil de l’ombre et de la lumière. Une toiture végétalisée coiffe l’ensemble de la construction.

Les bénéfices : futur et transmission
L’architecture d’Arkéos est plus que muséale. Elle est l’expression du « passage du temps », celui qui fait le lien entre fouilles, recherche et reconstitution. La modernité de la construction est déjà en osmose avec le futur parc Archéosite de l’an mil, vers lequel elle a déjà lancé une estacade vers un espace de 7,5 hectares de reconstitutions de bâtiments du Moyen-âge.

Ce site Internet utilise des cookies. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité