Hôtel de Ville d’Illkirch-Graffenstaden - (67400)

Le propos de la restructuration était de relier le coeur historique de l’Hôtel de Ville, un élégant bâtiment du XVIIIème, à deux constructions connexes des années 70. Créer un tout favorisant l’accueil, la fonctionnalité, les intercirculations et la sécurité, dans le cadre d’une réinterprétation contemporaine et valorisante de l’image que doit émettre cette administration. Offrir un confort d’usage, réaménager les fonctionnalités du site, le rendre accessible à tous et notamment aux personnes en situation de handicap, faire le choix de techniques et matériaux innovants, pérennes et respectueux de l’environnement, atteindre la performance d’un point de vue énergétique : tels étaient les objectifs de l’Atelier Filippini dont certains relevaient du défi.

Une priorité stylique : accueillir
Le premier catalyseur de ce renouveau a été la construction d’une extension d’accueil et d’orientation pour le public, toute entière contenue dans une spacieuse coque en acier inox dont les innombrables ciselures et les larges parties vitrées apportent l’agréable transparence d’une lumière filtrée. Dans son galbe extérieur se reflètent l’animation de la ville, du ciel, du parvis, et le plan d’eau sur lequel elle ‘’flotte‘’. Deux des façades de la bâtisse principale contiguë ont reçu un habillage en mur-rideau Mecano VEC.
À l’Ouest, cette double peau, rapportée à distance du corps du bâti existant, aménage un espace tampon servant de coursive de circulation vers les différents services. La paroi pariétodynamique est constituée d’un mur rideau respirant dont les vitrages extérieurs collés présentent des motifs dépolis et miroités. Les stores intégrés et les ouvrants de cette façade sont pilotés par la centrale GTC afin d’améliorer le confort thermique et la performance énergétique en toute saison. Entre chacun des trois bâtiments des liaisons intérieures font oeuvre de différenciation des volumes et constituent des espaces de transition, aménageables et adaptables à différents usages. Notamment la jonction Est qui mène au second bâtiment objet, lui aussi, d’une forte réhabilitation fonctionnelle et esthétique. La pertinence de la conception placée aux exigences du statut HQE a généré bien des bénéfices en termes de décloisonnement, de circulation, de confort climatique et acoustique, favorisant l’émergence d’une meilleure ergonomie. Bref un bien vivre que se partagent tous les publics de l’Hôtel de Ville.

Ce site Internet utilise des cookies. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité