Programme Saint-Sacrement - Lyon (69)

Le contexte : mixité des usages et intégration urbaine
Lorsque le diocèse de Lyon décide de détruire-reconstruire l’école maternelle et primaire du Saint-Sacrement, l’idée s’impose, dans cette partie historique d’un quartier de la Part-Dieu à dominante tertiaire, de financer l’opération en lui adjoignant des bureaux. Sur cette étroite parcelle de 1 200 m2 reliant deux rues, il s’agit de faciliter la cohabitation entre tout petits et très grands. Ainsi, l’agence AFAA conçoit un socle traversant sur 3 niveaux – l’école (1 450 m2), ses 10 classes et leurs espaces partagés en R+1, sa cuisine et son restaurant en R-1 –, coiffé à ses extrémités par deux corps d’immeuble d’environ 1 100 m2 chacun, entre R+2 et R+6. Une venelle dégage l’église, auparavant mitoyenne, et aère la cour logée en coeur d’ilôt (300 m2). Volumes et façades font écho à la verticalité urbaine environnante en alternant minéralité et transparence.

Les enjeux : isolation thermique et acoustique
La conception veille à l’harmonie de cette cohabitation scolaire-tertiaire : systèmes de flux dissociés, entrées autonomes ou encore, côté cour, façades tertiaires en retrait. Malgré tout, le fait qu’une partie des bureaux donne sur l’espace de récréation exige une isolation acoustique ultraperformante. Car, même ponctuellement, les jeux de 180 enfants peuvent en déconcentrer plus d’un ! Autre contrainte forte : l’isolation thermique et acoustique des façades de l’école, vitrées toute hauteur sur 2 niveaux (6,20 m).

Les solutions WICONA : performances et esthétique
Dès lors, 400 châssis WICLINE 65 HI complètent les performances du principe constructif, un double-mur béton intégrant l’isolant (procédé GBE, Lafarge). Posés de façon à cacher le dormant, composés d’un seul vantail étroit (77 cm par 193 cm), ils dessinent des façades tertiaires rigoureuses et assurent une isolation acoustique à 30 dB. Sur la passerelle des maternelles, on a adapté des coulissants WICSLIDE 65, rabattables aux beaux jours. Pour les façades de l’école, les mursrideaux MECANO 52 (800 m2) satisfont les exigences thermiques (Uw de 1,42 W/ m2K) en répondant aux fenêtres par leur verticalité (trame de 62,5 cm) et leur coloris : le ton « golden beach », appliqué aussi sur les tôleries décoratives.

Les bénéfices : un chantier et un résultat harmonieux
Frédéric Prot, représentant de la SCI Saint-Sacrement, ne tarit pas d’éloges sur l’excellence du dialogue, du chantier et du résultat final : « Les objectifs patrimoniaux sont atteints et le bâtiment est formidable ! »

                                          Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation,
                                         vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus